La matière première biologique


Lundi 8 octobre 2007

J’ai surtout parlé dans mes deux billets précédents, de la matière première inerte, celle que nous puisons dans le milieu physique terrestre : solide, liquide, ou gazeux.
 
Mais il ne faut pas oublier celle que nous puisons dans le monde vivant. La matière première biologique est indispensable à notre survie car nous sommes une partie du monde vivant et nous nous nourrissons totalement à son crédit.

Au paléolithique, nous étions encore en équilibre avec celui-ci, nous étions intégrés dans la chaîne alimentaire comme tout autre prédateur. Avec le néolithique nous avons commencé en nous en éloigner et à prélever, par l’agriculture, bien au-delà de ce qui nous était permis. Nous en sommes au point où nous accaparons la majorité de l’espace au profit des espèces qui nous sont inféodées, éliminant ainsi d’autres espèces qui ne nous sont pas utiles ou que nous considérons comme nuisibles. Nous provoquons ainsi des déséquilibres majeurs dans les chaînes du vivant simplement pour satisfaire les besoins de notre population en continuelle croissance.



Les questions environnementales vous intéressent-elles ? Vous pouvez enrichir vos connaissances et acquérir une vision globale de ces problèmes en lisant mon dernier livre : « Environnement, l’Hypothèque Démographique ».



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recevoir les nouveaux billets par Email