La croissance de la population humaine : une des causes de la dégradation de l’environnement


Lundi 1er décembre 2008

Il existe malheureusement un ostracisme complet sur ce sujet qui est tabou dans les médias de tous les pays. Peut-être parce que des erreurs grossières ont été commises dans le passé pour limiter la croissance de la population humaine (stérilisations dans certains Etats Indiens au cours des années 70) et que l’on ne souhaite pas qu’elles se reproduisent ; peut-être que l’on ne veut pas froisser les communautés religieuses ; peut-être enfin que l’on ne doit pas aborder des sujets trop liés à des choix personnels. Mais ignorer certains problèmes, c’est aussi retarder leur solution et ne pas en parler c’est faire croire qu’ils n’existent pas.

Un groupe de chercheurs d’Amérique du Nord (http://gpso.wordpress.com/) se propose d’alerter les médias tout le long du mois de février prochain en leur demandant de cesser d’ignorer ces problèmes et d’en parler comme de tout autre sujet. S’engager dans cette action c’est défendre une bonne cause. Nous y participerons.



Les questions environnementales vous intéressent-elles ? Vous pouvez enrichir vos connaissances et acquérir une vision globale de ces problèmes en lisant mon dernier livre : « Environnement, l’Hypothèque Démographique ».



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recevoir les nouveaux billets par Email