L'acquisition des matières premières


Lundi 12 janvier 2009

Nous craignons les pollutions parce qu’elles peuvent nous affecter en premier ; en fait elles affectent plus gravement le reste du monde vivant. Les preuves en sont la disparition continue de nombreuses espèces ce qui n’est pas le cas de la notre qui, elle, continue son expansion.

La première pollution industrielle provient de l’acquisition de la matière première. Celle-ci (essentiellement constituée par des éléments chimiques : fer, cuivre, plomb, etc…), est concentrée en certains points de la croûte terrestre où les conditions locales ont permis son accumulation. Le secteur primaire de l’activité humaine extrait et purifie ces éléments chimiques, puis l’usage les disperse sur toute la planète. Ceux qui étaient dangereux comme les métaux lourds et qui étaient localisés et inertes dans leur gangue minière vont alors côtoyer le monde vivant. Ce désordre (on dirait en physique : cette entropie croissante) lié à l’industrie humaine, est une cause majeure de la destruction des espèces fragiles.



Les questions environnementales vous intéressent-elles ? Vous pouvez enrichir vos connaissances et acquérir une vision globale de ces problèmes en lisant mon dernier livre : « Environnement, l’Hypothèque Démographique ».



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recevoir les nouveaux billets par Email