Avertissement de l'AAS


Lundi 15 octobre 2007

Dans une conférence faite, en juillet dernier, à l’Association Américaine pour le Progrès des Sciences (AAAS, revue Science N°5842), Sir David King conseiller scientifique en chef au Royaume Uni, invite les nations développées et les nations émergentes à signer rapidement un pacte pour réduire les émissions de gaz à effets de serre afin d’éviter les changements climatiques catastrophiques qui vont se produire si rien ne se fait.

« Si un agrément était signé dans les 2 ans qui suivent et respecté par les pays signataires on pourrait stabiliser les concentrations de gaz à effets de serre en 2012 entre 450 et 550 parties par million (ppm) ».

« Déjà l’impact de 450 ppm est dangereux, mais les concentrations de 550 ppm et au-delà, qui seront atteintes en 2050 si rien n’est fait, entraîneront de sévères effets : réduction de la production agricole, réduction de l’approvisionnement en eau, tempêtes, sècheresses, feux de forêts, extinction d’espèces, vagues de chaleur létales, inondations côtières entraînant des déplacements de population».


Cette énumération réaliste, inquiétante devrait nous émouvoir or nous la percevons comme excessive, alarmiste et nous pensons aussi « après moi le déluge ». Nous avons cette fois-ci tort. Depuis la période préindustrielle la teneur en gaz à effets de serre de notre atmosphère est passée de 280 à un peu plus de 380 ppm. Nous percevons bien déjà les anomalies climatiques qui résultent de cette augmentation. Les prévisions pour 2020 en comptant que les émissions actuelles ne ralentiront pas ou très peu (ce qui est presque une certitude étant donné les besoins énormes en énergie qu’il faudra pour la mise à niveau des populations des pays émergents) sont de 450 à 500 ppm. Les craintes de Sir David King sont malheureusement justifiées.



Les questions environnementales vous intéressent-elles ? Vous pouvez enrichir vos connaissances et acquérir une vision globale de ces problèmes en lisant mon dernier livre : « Environnement, l’Hypothèque Démographique ».



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recevoir les nouveaux billets par Email