Déplacements et transports


Lundi 16 avril 2007

Nous allons nous intéresser maintenant aux déplacements et aux transports. Nous ferons une première constatation : peu apte à se déplacer rapidement sur de longues distances, limité dans ses capacités à transporter des charges, l’homme primitif était condamné à la sédentarité.

Cette situation était incompatible avec sa curiosité naturelle et ses capacités cognitives. Il n’a cessé d’envier les animaux qui étaient plus favorisés que lui par la nature : ceux aptes à la course, ceux dotés de la force, ceux capables de nager, ceux enfin capables de voler. Il a imaginé des machines susceptibles de les imiter et peu à peu il les a dépassés. Mais ceci ne s’est pas fait sans mal vis-à-vis du monde vivant lui-même, c’est ce que j'examine dans les billets suivants :








Les questions environnementales vous intéressent-elles ? Vous pouvez enrichir vos connaissances et acquérir une vision globale de ces problèmes en lisant mon dernier livre : « Environnement, l’Hypothèque Démographique ».



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recevoir les nouveaux billets par Email