"l'Origine des Espèces" de Darwin


Lundi 24 juillet 2006

J'ai dit, la semaine dernière, que l'homme était, lui aussi, issu de l'évolution. Si plusieurs théories ont été proposées pour expliquer le processus évolutif, seule la théorie de Darwin est actuellement acceptée de tous les biologistes. Je voudrais donc en rappeler les principales lignes car je suis sûr que peu d'entre vous la connaissent et partant de cette méconnaissance pourriez accepter bien des divagations à son sujet.

Les principaux points à retenir du célèbre ouvrage de Darwin "l'Origine des Espèces" (1859) sont les suivants :
- Il existe, dans chaque espèce, une variabilité héréditaire (une espèce n'est pas homogène, les individus qui la composent peuvent présenter des différences héréditaires plus ou moins grandes).
- Tout individu est soumis, au cours de son existece, à des contraintes physiques ou biologiques issues du milieu qui l'entoure. Darwin, à l'image de ce que font les sélectionneurs sur les espèces domestiques, appelle ces contraintes : la sélection naturelle.
- L'individu fait face avec plus ou moins de succès à ces contraintes. Il lutte pour la vie. S'il porte une variation qui l'avantage, il sera préservé par la sélection naturelle. Cette variation sera donc transmise à sa descendance et, de génération en génération, se répandra dans toute l'espèce. Ainsi en intégrant des variations favorables qui rendent l'espèce mieux adaptée au milieu qui l'entoure, elle se modifie lentement au cours du temps et peut donner naissance à de nouvelles espèces. Les espèces n'apparaissent donc pas spontanément mais découlent les unes des autres par phénomène évolutif.
Voici résumées, en quelques lignes, les idées maîtresses de la théorie de Darwin. Elles sont simples et tout le monde peut les garder en tête.
Cette théorie présentait cependant des lacunes inhérentes à l'insuffisance des connaissances de l'époque. Elles ont été comblées peu à peu.






Les questions environnementales vous intéressent-elles ? Vous pouvez enrichir vos connaissances et acquérir une vision globale de ces problèmes en lisant mon dernier livre : « Environnement, l’Hypothèque Démographique ».



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recevoir les nouveaux billets par Email