Le début du néolithique coïncide avec l’apparition de l’agriculture


Lundi 2 octobre 2006

L’agriculture nécessite de surveiller les cultures, de les soigner. Homo sapiens va commencer à se fixer, à créer un habitat. Lentement l’habitat va se regrouper en villages, puis en cités. L’homme passe ainsi du petit groupe d’individus à la vie en société qui l’oblige à changer de comportement. Il s’acculture. Il va perdre peu à peu son statut Darwinien.

L’agriculture, activité banale et même peu prisée aujourd’hui, est pourtant la première tentative d’Homo sapiens de sortir de son statut aléatoire de chasseur-cueilleur. Ce changement, apparu il y a 10 000 ans environ, est révolutionnaire. Assuré d’une régularité (toute relative encore) de ses ressources alimentaires, sa population va pouvoir croître, il va avoir aussi un peu plus de temps libre. Le temps libre peut-être utilisé pour le repos mais aussi pour le jeu, la réflexion, les activités culturelles.



Les questions environnementales vous intéressent-elles ? Vous pouvez enrichir vos connaissances et acquérir une vision globale de ces problèmes en lisant mon dernier livre : « Environnement, l’Hypothèque Démographique ».



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recevoir les nouveaux billets par Email