Le prix Nobel de Physique 2007 Albert FERT


Lundi 19 novembre 2007

La plupart des journaux n’en ont parlé que très discrètement mais peut-être vous rappelez-vous que, cette année, l’un de nos chercheurs du CNRS, Albert FERT, a obtenu le prix Nobel de Physique en partage avec l’Allemand Peter GRUNBERG pour leur co-découverte de l’effet de magnétorésistance géante.


Qu’avons-nous fait de cette belle découverte ? Rien, car nous n’avions aucune entreprise susceptible de l’exploiter ni aucun chercheur s’intéressant aux applications de ce résultat de recherche fondamentale.


C’est en fait Stuart PERKINS du centre de recherches d’IBM en Californie qui a fait l’essentiel pour rendre l’effet de magnétorésistance géante applicable en technologie. Cet effet permet de miniaturiser les disques des ordinateurs et leurs têtes de lecture. D’où un autre bond en avant concernant leur capacité. Les retombées économiques de ce travail nous échappent évidemment et ceci met encore en relief les faiblesses de nos entreprises ou leur absence dans les domaines les plus porteurs de l’électronique.



Les questions environnementales vous intéressent-elles ? Vous pouvez enrichir vos connaissances et acquérir une vision globale de ces problèmes en lisant mon dernier livre : « Environnement, l’Hypothèque Démographique ».



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recevoir les nouveaux billets par Email