Les effets négatifs de l'industrie pétrolière


Lundi 23 juin 2008

Avez-vous réfléchi aux effets négatifs sur le milieu biologique entraînés par la mise à notre disposition des carburants issus de l’industrie pétrolière ?

La prospection, apparemment inoffensive, utilise cependant des explosions souterraines pour déceler les réservoirs anticlinaux susceptibles d’héberger du pétrole. Sont-elles totalement inoffensives pour le milieu vivant ?
Pour accéder au pétrole il faut pratiquer des forages. Les accidents liés à cette activité ont été innombrables et restent encore fréquents : impossibilité de maitriser la pression entrainant une éruption de pétrole, celui-ci va se répandre au voisinage et s’infiltrer dans les couches superficielles du sol (imaginons les dégâts lorsque l’éruption à lieu en mer), incendies de puits difficiles à maîtriser, émissions de gaz présents dans le pétrole que l’on se contente de brûler sur place…
Les champs pétrolifères ont été au début des espaces où l’on a superbement ignoré l’écologie.

Il faut ensuite amener le pétrole brut jusqu’à la raffinerie soit par citernes automotrices soit par pipe-lines, soit par bateaux. Les pipe-lines sont devenus de plus en plus gros, leur mise en place nécessite des travaux de terrassement importants et la création de stations de pompage intermédiaires. Ils traversent des zones biologiquement fragiles dans lesquelles ils peuvent faire l’objet d’actes de terrorisme entraînant l’épandage de quantités importantes de pétrole. Les « tankers » ont provoqué des pollutions marines gigantesques et malgré les progrès réalisés dans leur construction et dans la navigation, les risques de naufrages sont toujours à craindre.

Les raffineries constituent des zones industrielles souvent très vastes susceptibles d’émettre en quantité des gaz à effets de serre issus des combustions au niveau des torchères. De nombreuses molécules volatiles, toxiques pour la faune et la flore, sont émises dans tout leur périmètre.
Les produits raffinés sont stockés puis transportés une nouvelle fois jusqu’au lieu de distribution ; nouveaux risques d’accidents au cours du transport, fuites et pollutions du sol dans les stations service.
     
Le litre d’essence ou de gazole que vous achetez a un coût écologique considérable.



Les questions environnementales vous intéressent-elles ? Vous pouvez enrichir vos connaissances et acquérir une vision globale de ces problèmes en lisant mon dernier livre : « Environnement, l’Hypothèque Démographique ».



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recevoir les nouveaux billets par Email