La révolution industrielle ( Partie II )


Lundi 29 octobre 2007

Le processus industriel délègue à la machine les principales tâches nécessaires à la réalisation d’un objet. De ce fait, l’objet obtenu est standard (conforme à un type) et il peut-être obtenu en très grandes quantités. Il s’oppose totalement à l’objet artisanal qui lui est unique (reproduit avec les hésitations de la main) et obtenu en quantités limitées. 

L’industrie a besoin d’acheteurs car son potentiel de production est très élevé; développer son marché est l’une de ses tâches essentielles. Ainsi la révolution industrielle a entraînée une expansion sans précédent de l’activité commerciale.

Le monde rural agricole, surpeuplé avant la révolution industrielle, s’est vidé pour fournir main d’œuvre industrielle et emplois commerciaux. Nous retrouvons aujourd’hui le même processus dans les pays émergents. La naissance des agglomérations urbaines gigantesques est une des conséquences de la révolution industrielle. J’ai déjà dit combien ces regroupements urbains étaient peu compatibles avec la préservation de l’environnement.



Les questions environnementales vous intéressent-elles ? Vous pouvez enrichir vos connaissances et acquérir une vision globale de ces problèmes en lisant mon dernier livre : « Environnement, l’Hypothèque Démographique ».



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recevoir les nouveaux billets par Email