Eutrophisation des eaux marines


Lundi 11 mai 2009

Moins connue que celle des eaux douces, l’eutrophisation des eaux marines procède elle aussi d’une suralimentation des franges côtières de la mer par l’arrivée d’eaux douces surchargées en nitrates et en phosphates. Ces sels proviennent évidemment de l’agriculture mais aussi des eaux traitées dans les stations d’épuration et rejetées dans les cours d’eau car, du fait de la nitrification des déchets azotés qui s’est produite en leur sein au cours de leur traitement, ces eaux sont riches en nitrates. 

Cette eutrophisation marine a été bien étudiée dans le golfe du Mexique où se déversent les eaux du Mississipi.
Le processus est le suivant :
      - La richesse en nitrates et phosphates des eaux côtières favorise la prolifération du phytoplancton.
           - Le zooplancton se nourrit de ces microorganismes photosynthétiques et prolifère à son tour. Il devient si abondant que les poissons ne peuvent le consommer entièrement. La partie non consommée va sédimenter sur le sol marin.
    - Des bactéries se développent très vite sur ces dépôts et leur métabolisme respiratoire entraîne une consommation de l’oxygène des eaux profondes peu agitées.
          - Les animaux vivant dans ces eaux vont mourir d’asphyxie.

Des « zones mortes » marines se développent ainsi à l’embouchure des grands fleuves qui drainent des plaines agricoles et des agglomérations urbaines.









Les questions environnementales vous intéressent-elles ? Vous pouvez enrichir vos connaissances et acquérir une vision globale de ces problèmes en lisant mon dernier livre : « Environnement, l’Hypothèque Démographique ».



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recevoir les nouveaux billets par Email