Les biocarburants soutenables



Lundi 10 août 2009

Il est totalement aberrant de continuer à produire des biocarburants selon les pratiques actuelles :
          - transformation de produits à destination alimentaire mais en surproduction comme le maïs, la canne à sucre ou le colza ;

         - production de biocarburants, sur les bases d’une agriculture productiviste avec des intrants massifs (dispendieux en gaz à effets de serre) sur des terres riches ou de grande valeur écologique (forêt Amazonienne par exemple), ceci parce que les biocarburants ont une forte rentabilité économique. 


Un groupe de chercheurs Américains* donne les règles à l’intérieur desquelles devrait se faire cette production :
       - ils ne devraient, en aucun cas, être concurrents de la production alimentaire,
              - ils devraient-être produits avec le minimum d’intrants, dans le respect de l’environnement et avec le minimum d’émission de gaz à effet de serre.
Peuvent être considérés comme remplissant ces règles les biocarburants obtenus à partir de plantes pérennes qui poussent sur des sols dégradés n’ayant plus d’usage agricole ; les résidus de cultures (pailles issues d’une culture de blé ou de riz, tiges de maïs etc.) ; les résidus d’opérations forestières (branches généralement laissés sur place, résidus papetiers, bois d’éclaircissages) ; les cultures dérobées (insérées entre deux cultures principales) ; les déchets industriels et publics (boues d’eaux usées, papier, carton, plastiques etc.). 


*Science N°5938, pp.270-271, 17 juillet 2009.



Les questions environnementales vous intéressent-elles ? Vous pouvez enrichir vos connaissances et acquérir une vision globale de ces problèmes en lisant mon dernier livre : « Environnement, l’Hypothèque Démographique ».



2 commentaires:

Link a dit…

Le biocarburant est une aberration en effet, en plus de cette notion de concurrence, il y a un autre facteur... Prenons l'exemple de l'huile de colza, ça part d'une bonne idée, utiliser un produit naturel pour moins polluer, sauf que pour faire de l'huile de colza, il faut chauffer le colza... Et qu'est ce qu'on utilise pour chauffer le colza ? Du fuel... Allez m'expliquer l'intérêt alors... Bref, ça peut être viable, si en effet on utilise de l'huile recyclée... Mais ce n'est pas une solution durable mais plutôt d'appoint, en supplément à une énergie fossile dans l'attente d'une vraie et nouvelle énergie sérieuse cette fois...

Anonyme a dit…

les biocarburants sont très importants pour l existence d une planète saine

Enregistrer un commentaire

Recevoir les nouveaux billets par Email