Surpopulation Mondiale


Vendredi 5 février 2010

Dans le cadre de l’action que j’avais annoncée dans mon billet du 13 janvier dernier j’ai adressé la lettre suivante aux journaux régionaux suivant :

- Ouest France,
- Le Courrier Picard,
- Le Parisien,
- L’Est Républicain,
- La Montagne,
- Le Midi Libre,
- Le Dauphiné Libéré,
- L’Indépendant ;

Voici la lettre :
"Monsieur le Rédacteur en Chef

Je fais partie d’un groupe International (http://gpso.wordpress.com/) qui se propose de faire cesser l’interdit qui règne dès que l’on veut aborder les sujets relatifs à la surpopulation humaine. Ce tabou est préjudiciable à notre avenir car, tout autant que les émissions de gaz à effet de serre qui ont été longuement évoquées à Copenhague, la croissance et la taille de la population humaine sont en liaison directe avec la dégradation du milieu vivant qui nous entoure.

Rappelons d’abord quelques chiffres : en 2009, la population mondiale atteignait 6,8 milliards d’êtres humains, 83 millions de plus qu’en 2008. Les 7 milliards seront atteints au 2ème trimestre 2011*. Cet accroissement de 6 à 7 milliards s’est fait en 12 ans comme pour le passage de 5 à 6 milliards, ce qui est sans précédent dans l’histoire mondiale. Les projections pour 2050 sont, dans l’hypothèse médiane, de 9 milliards d’êtres humains à condition que la fertilité dans les pays moins développés baisse lentement jusqu’aux faibles niveaux observés aujourd’hui dans les pays développés. Sommes-nous bien dans cette tendance !

Il faut nourrir cette population et donc consacrer de plus en plus d’espace à l’agriculture ce qui nécessite : d’aggraver les pollutions, d’empiéter davantage sur les milieux naturels au détriment de la diversité biologique. Il faut aussi loger cette population et pour cela étaler l’habitat en stérilisant de nouveaux espaces. Il faut créer des routes, des autoroutes, des moyens de communications. Il faut fournir davantage d’énergie pour le chauffage, le transport, l’amélioration du bien être des nouveaux venus. Et comme nous avons déjà profité de ce bien être en occident, il n’y a pas de raisons que tout nouveau pays émergent n’exige, à son tour, d’avoir les mêmes avantages. Tout ce que nous voudrions réduire : gaz à effets de serre, pollutions, perte de biodiversité etc. ne peut que continuer de s’aggraver. 

Le contrôle de la croissance démographique mondiale doit devenir un sujet prioritaire. Nous ne sommes plus au temps des mesures coercitives stupides. Nous savons que la baisse de la natalité est d’abord un sujet d’éducation, d’élévation du niveau de vie, d’accession à la contraception bon marché sinon gratuite. Nous avons tous les moyens pour faire que la population humaine se stabilise rapidement. Essayons d’aller dans ce sens.

Monsieur le Rédacteur en Chef aidez nous à faire passer ce message ou, pour le moins, contribuez à ce que l’on en parle sans entraves."

J’espère que ce message sera repris et amplifié



Les questions environnementales vous intéressent-elles ? Vous pouvez enrichir vos connaissances et acquérir une vision globale de ces problèmes en lisant mon dernier livre : « Environnement, l’Hypothèque Démographique ».



3 commentaires:

Mikael a dit…

Le dilemme est là : on ne peut laisser croitre indéfiniment la population tout en ne pouvant la réguler autoritairement sans entrer dans l'inhumain... Mais si le nombre de vieux devient plus important que le nombre de jeunes on fait comment ? On suprime la retraite dans les pays qui en ont une ? Mais je vois mal un pépé un peu tremblant conduire un engin de chantier ou un avion par exemple... Et même dans un bureau sera-t-il à même d'un résultat optimum.
La malédiction de l'humanité c'est cela : une espèce déracinée incappable de gèrer la sphère artificielle qu'elle a engendré.

Manso a dit…

@Mikael, si on ne fait rien aujourd'hui, le problème va encore être repoussé plus loin (comme cela a d'ailleurs été le cas jusqu'à présent). Plus nous laissons les problèmes démographiques s'accumuler, plus ils seront difficiles à résoudre: en effet les jeunes d'aujourd'hui seront les personnes âgées de demain... Seule une politique énergique comme celle proposée par Démographie Responsable peut nous sortir de cette impasse.

Anonyme a dit…

rien peu "sauver" le monde actuel, il faut tout rerpendre a zero, en commencan par la société de consomation de merde que les americain nous one balancer... ... le capitalisme nous turas,

on se plein que les chinois envahisse paris, mai je vous signale que EUX, ils nont tué personne pour etre la, ils ont payé rubis sur l'ongle, ne serait-ce pas plutot a celui qui a vendu de sen prendre? posez vous CETTE question.

Enregistrer un commentaire

Recevoir les nouveaux billets par Email