La période humide Saharienne



Mardi 4 Février 2014



Vous savez sans doute que le Sahara n’a pas toujours été une zone désertique ; des peintures rupestres du Tassili montrent que l’homme y fut confronté à des espèces animales herbivores de grande taille qui ne pourraient y vivre aujourd’hui tant le climat y est aride.

Il y a bien eu une période humide dans la zone désertique qui se trouve en Afrique de part et d’autre du tropique du Cancer et qui s’étend de la Mauritanie à l’ouest  à la Somalie à l’est (ensemble dénommé Sahara). On connaît bien mieux aujourd’hui cette période* par l’étude des dépôts lagunaires du lac Tchad ainsi que celle de sédiments prélevés sur les côtes de Mauritanie et de Somalie. Les observations des pollens dans ces dépôts  ou le recueil de l’évolution de certains rapports isotopiques tels que celui de l’hydrogène dans la cire des feuilles trouvées à divers niveaux  dans les sédiments, ont permis d’établir 40 000 ans d’évolution de l’aridité incluant le sommet  de la dernière glaciation dite de Würm (-26 000 à -19 000 ans), jusqu’à nos jours. Ces 40 000 ans correspondent à la période géologique que l’on nomme aujourd’hui Holocène.

Toute la période glacière est aride ; le froid condense la vapeur d’eau et dessèche ainsi l’atmosphère. Cette aridité s’accroît jusqu’au sommet de la glaciation de Würm avec un évènement particulièrement aride à -18 500 ans. Une période intermédiaire s’installe puis survient un nouvel évènement glacière nord Atlantique qui va ramener l’aridité. Enfin commence la période humide Africaine qui s’étale de  -10 800 à -5000 ans environ. Le passage, il y a 5000 ans d’une phase humide à une phase désertique de la zone saharienne, s’est fait assez rapidement et l’on n’a pas d’explication à ce changement climatique brutal.

Qu’en est-il des populations humaines durant toute cette période ? En Europe pendant toute la période glacière de Würm l’homme de Neandertal est présent mais avec l’avancée glacière il s’est réfugié au sud de l’Europe : Espagne, Balkans. Aux environs de -40 000 ans il est rejoint par Homo sapiens leur cohabitation s’achèvera vers -26 000 ans avec la disparition des néandertaliens. En Afrique, les Homo sapiens sont déjà présents depuis -200 000 ans environ c’est à partir de là qu’ils se répandront sur toute la planète. Les peintures du Tassili témoignent de leur activité culturelle durant toute la période humide Saharienne ; l’aridité réapparue brutalement à -5000 ans va les faire se déplacer vers les rives des grands fleuves : Nil, Tigre et Euphrate, ainsi se développeront les civilisations brillantes de l’Egypte et de la Mésopotamie.

* Jessica E. Tierney et Peter B. deMocal Science 15 Nov. 2013, N°6160 pp.843-846.  



Les questions environnementales vous intéressent-elles ? Vous pouvez enrichir vos connaissances et acquérir une vision globale de ces problèmes en lisant mon dernier livre : « Environnement, l’Hypothèque Démographique ».



1 commentaire:

Anonyme a dit…

Alors donc, si le passage d'une période humide avec des lions et des girafes à une période sèche et désertique s'est fait très rapidement il y a 5.000 ans, ce n'est pas à cause du CO2 d'origine humaine dont on nous rabat les oreilles.

Le réchauffement climatique aurait donc une autre cause, même si les activités humaines peuvent jouer un rôle "à la marge".

Enregistrer un commentaire

Recevoir les nouveaux billets par Email