Le commerce et son puissant médiateur : la monnaie ( Partie I )


Lundi 14 janvier 2008

L’invention de la monnaie est la chose la plus astucieuse mais aussi la plus perverse qu’ait produit l’esprit humain. Cette invention n’a pas été un « eurêka, j’ai trouvé » mais un glissement lent vers l’utilisation, dans les échanges, d’un médiateur de plus en plus abstrait sans rapport réel avec les produits échangés.

Les premières monnaies avaient une valeur intrinsèque. Ce pouvait être des objets de première nécessité servant de référence : tête de bétail, lingot de métal. Puis les civilisations avancées ont commencé à battre monnaie. Avec des métaux nobles d’abord (or, argent), dont la valeur était une garantie pour le possédant ; mais peu à peu le métal précieux, trop rare pour faire face à l’explosion du commerce, à été délaissé et remplacé par des métaux vulgaires, plus tard du papier et de nos jours par la monnaie électronique qui n’est plus qu’un signal électromagnétique déposé sur la mémoire de masse d’un ordinateur.

La monnaie sert à mesurer la valeur des produits que l’on échange et les remplace dans l’échange. Ces deux propriétés sont particulièrement contestables.

Si vous achetez au marché 1kg de carottes pour 1€20 par exemple ce prix tient compte de la rareté du produit et de la difficulté qu’il y a à l’obtenir. Mais pourquoi, pour le même coût (1€20), pouvez-vous acquérir 1 litre de gazole ? Cela suppose que l’on adopte la même unité de mesure pour comparer des produits qui ne sont pas les mêmes et qui n’ont pas le même usage. Est-il possible réellement d’accorder la même valeur à 1 kg de carottes et à 1 litre de gazole !

Acquérir, avec de la monnaie, des objets et même des biens très importants (une maison par exemple) suppose des partenaires de la transaction une confiance à toute épreuve en ce système d’échanges dont l’un des éléments n’a aucune valeur intrinsèque.

Et pourtant il fonctionne et avec lui le commerce a explosé.

Lire la suite du dossier "La Monnaie" :



Les questions environnementales vous intéressent-elles ? Vous pouvez enrichir vos connaissances et acquérir une vision globale de ces problèmes en lisant mon dernier livre : « Environnement, l’Hypothèque Démographique ».



1 commentaire:

GisGuru a dit…

Merci de jeter un coup d'oeil à mon article : http://kn0l.wordpress.com/la-theorie-du-3eme-flux/ au plaisir S.J.

Enregistrer un commentaire

Recevoir les nouveaux billets par Email