L'agriculture biologique est susceptible de nourrir une population toujours croissante


Lundi15 décembre 2008

L’engouement qui s’empare de beaucoup d’entre nous pour l’agriculture biologique est inquiétant car il laisse croire que l’agriculture biologique ne pollue pas, qu’elle est susceptible de nourrir une population humaine toujours croissante et qu’elle peut faire fi de tous les acquis scientifiques qui sont à la base de l’augmentation des rendements.


II ) L'agriculture biologique est susceptible de nourrir une population toujours croissante
Non !
 
En préconisant des méthodes anciennes, l’agriculture biologique fait aussi un retour à l’agriculture empirique d’autrefois et à ses faibles rendements.

Ses rendements sont affectés par la lenteur des processus de minéralisation de la matière organique, par les attaques parasitaires, par les concurrences mal maitrisées des mauvaises herbes. L’agriculteur biologique est quelquefois obligé d’abandonner certaines espèces vivrières tant elles ont des rendements médiocres lorsqu’elles sont soumises, sans protection, aux agressions du milieu ; ceci est d’autant plus vrai que l’espèce cultivée n’est pas originaire de nos contrées mais a été introduite.

Lors de la dernière guerre, les agriculteurs français ont fait, sans le savoir, de l’agriculture biologique car ils n’avaient à leur disposition ni engrais, ni produits de traitements, ni carburants pour leurs machines, les résultats ont été si déplorables que tout le monde a eu faim.

Le retour à une agriculture entièrement biologique ramènerait les pénuries alimentaires.



Lire tout le dossier "L'Agriculture Biologique":



Les questions environnementales vous intéressent-elles ? Vous pouvez enrichir vos connaissances et acquérir une vision globale de ces problèmes en lisant mon dernier livre : « Environnement, l’Hypothèque Démographique ».



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recevoir les nouveaux billets par Email