O.G.M. : Les bénéfices pour l’environnement


 Lundi 2 mars 2009

Cet exposé se divise en cinq parties : rappel de quelques connaissances en biologie, la construction des O.G.M., les risques pour la santé humaine et animale, les risques pour l’environnement, les bénéfices. Il se terminera par une réflexion sur l’aptitude à adopter vis-à-vis des O.G.M.
V ) Les bénéfices pour l'environnement
5.1 Réduction de l’impact environnemental de l’utilisation des pesticides.
Les plantes transgénique résistantes à un insecte ou tolérantes à un herbicide peuvent entraîner une réduction importante de l’utilisation d’insecticides ou d’herbicides dangereux pour l’environnement.

L’utilisation chez le maïs, le coton, le soja, de variétés transformées par le gène de Bacillus turingiensis et donc résistantes à certains lépidoptères à permis de réduire significativement l’emploi des insecticides sur ces cultures. La fréquence des traitements a, elle aussi, été diminuée. La plupart des pays émergents ont adopté ces variétés ce qui leur permettait des économies sur l’achat d’insecticides.


L’utilisation chez le maïs, le coton, le soja, la betterave à sucre de variétés transformées par le gène CP4 leur donnant une tolérance au RoundupR à fait baisser fortement l’utilisation d’herbicides traditionnels tels que l’atrazine à forte rémanence dans le sol. En revanche l’utilisation du RoundupR a cru de manière exponentielle. Ainsi alors que les agriculteurs américains utilisaient 4,5 millions de kilogrammes de RoundupR en 1995, ils en utilisent 10 fois plus maintenant.
Il y a un avantage pour la conservation des sols d’utiliser un O.G.M. résistant au RoundupR. En effet ceux-ci évitent l’emploi d’herbicides de pré-émergence qui sont enfouis dans le sol ; ils sont remplacés par le RoundupR herbicide de post émergence. Ceci évite un labour d’enfouissement de l’herbicide. Le labour favorise l’érosion, les pertes d’eau et de matière organique et produit du CO2 ce qui aggrave le bilan carbone.


5.2 Accroissement des récoltes.

Les variétés O.G.M. qui nous intéressent ne sont pas, du fait de leur transformation, plus productives que les variétés non O.G.M., dans certains cas même elles le sont moins. Cependant lorsque, grâce à l’utilisation d’un O.G.M. résistant au RoundupR, on peut appliquer l’herbicide sans crainte, il n’y aura plus sur le champ que l’ O.G.M. résistant qui, non concurrencé par les mauvaises herbes, va exprimer au maximum ses capacités de production. Ceci explique leurs meilleurs rendements et donc leur succès.




Lire tout le dossier "O.G.M.":




Les questions environnementales vous intéressent-elles ? Vous pouvez enrichir vos connaissances et acquérir une vision globale de ces problèmes en lisant mon dernier livre : « Environnement, l’Hypothèque Démographique ».



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Recevoir les nouveaux billets par Email